Musique Classique en ligne - Actualité, concerts, bios, musique & vidéos sur le net.

Musique classique et opéra par Classissima

Hélène Grimaud

jeudi 11 février 2016


Carnets sur sol

7 février

Élégie philharmonique

Carnets sur sol Écoute-moi, Philharmonie ! Quand tu t'ouvris au spectateur, Je te confiai mon bonheur – Et toutes mes économies. Vois ton œuvre, Philharmonie ! Plus d'un an avant le grand jour, Nous réservâmes côté cour, Que tu nommes pair, étourdie ! Sache plutôt, Philharmonie : Schumann, des impros et Mahler, Par Viennois à la Chandeleur, Puis Bataves aux mains hardies. Mais la veille, Philharmonie ! Ce sont Brahms et Vie de Héros Que tu colles à tes carreaux, En secret, misère de ma vie ! Pas un souffle, Philharmonie : Tu pouvais me glisser un mot, Ne pas me laisser, comme un sot, Souffrir Khachaturian l'impie ! Crois-tu alors, Philharmonie, Qu'un doux fidèle qui dès mars Acheta Webern, voudra Glass ? Friponne, tu es bien hardie ! T'aurait-il tant, Philharmonie, Coûté de me le signifier, Ou bien dois-je me défier De tes promesses tôt vieillies ? En l'espace de trois semaines, sur mes seuls billets : Schumann 2 par les Wiener Symphoniker est devenu Brahms 4 (et Philippe Jordan a été remplacé, sans mention non plus), Mahler 7 par le Concertgebouworkest s'est métamorphosé en Heldenleben, un concert d'improvisation d'orgue a abouti à un programme de classiques favoris (Danse du sabre incluse). Et sauf à consulter très régulièrement le site, aucune mention au spectateur. Serul le remplacement d'Hélène Grimaud par Lars Vogt en début de saison a été signifié, sans doute parce que les risques de remous étaient supérieurs. En tout cas, cela me scrogneugnifie vraiment, et si les billets n'étaient pas aussi faciles à revendre (entre la demande énorme pour la Philharmonie et la facilité des billets dématérialisés via les plateformes site garanti orthographe de 1990 comme ZePass), mon courroux s'épancherait en vastes imprécations contre ce manque de respect élémentaire pour le public. Il ne coûterait rien, en même temps que la mise à jour du site, d'envoyer une succincte missive à ceux qui ont réservé des places ; d'autant que, même en cas de demande de remboursement, cela s'écoulerait aussitôt en billetterie.

Le blog d'Olivier Bellamy

9 février

Hélène Grimaud, foi et empathie

Sens du sacré, amour de la nature, défense de l’humanité, Hélène Grimaud ne sépare rien. La musique est le fil rouge qui relie le tout. Voici son programme : Nuages gris de Liszt par Krystian Zimerman Tabula Rasa de Arvo Pärt Le Messager de Silvestrov Madeleines : Christina Aguilera Car Wash George Michael Praying for Time Jimmy Scott All the Way




Classiquenews.com - Articles

8 janvier

CD, coffret. Alfred Brendel, The complete Philips recordings (114 cd Decca)

CD, coffret. Compte rendu critique: ALFRED BRENDEL, the complete Philips recordings (478 8827 edition limitée). Actualité hautement pianistique en ce mois de janvier 2016. Après un somptueux coffret Radu Lupu, et à quelques jours de la parution très attendue du dernier album (Water) de la pianiste Hélène Grimaud (chez Deutsche Grammophon), Decca édite un exceptionnel coffret regroupant tous les enregistrements Philips du pianiste Alfred Brendel, ce pour ces 85 ans en 2016. The complete Philips recordings totalise ainsi 114 cd, réorganisant l’intégrale des enregistrements réalisés de la fin des années 1960 au cycle des adieux, ceux de sa dernière tournée en décembre 2008. En plus d’un ouche feutré sobre et sensible, Brendel est un rare pianiste sachant mesurer la subtilité et l’humour. Un facétieux, à la fois intellectuel et aussi, pour ceux qui l’ont connu personnellement doué pour l’autodérision. Le legs de Bredenl est ici organisé en 4 parties : 1- Mozart, Bach et surtout Haydn, avec en bonus le cycle complet des Concertos pour piano et orchestre de Mozart réalisé avec Neville Marriner 2- Beethoven : d’abord les 3 intégrales des Concertos pour piano et orchestre (réalisées avec Rattle, Levine et Haitink) ; mais aussi les 2 cycles des Sonates pour piano (1970-1977 et 1992-1996). 3- Les Romantiques : les 2 cycles regroupant les oeuvres tardives pour piano de Schubert ; les Concertos pour piano et Totentanz de Liszt ; Tableaux d’une exposition de Moussorgski ; oeuvres de Berg, Busoni, Schoenberg. 4- enfin, le dernier volet comprend la musique de chambre, les lieder et les prises live : lieder de Schumann et Schubert avec l’immense baryton légendaire Dietrich Fischer Dieskau, Matthais Goerne ; les Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven avec son fils violoncelliste Adrian. Enfin l’intégralité de son dernier récital, celui des adieux, donné à Vienne le 18 décembre 2018. Outre le soin apporté à cette intégrale discographique de premier plan, saluons le superbe livre, véritable mine et écrin de clichés photographiques représentant l’interprète en situation, concerts et hors concert délivrant la photogénie du passeur, à la fois poète, artiste habité par l’idéal artistique et une pensée toujours à l’affût (diversité des clichés provenant de fonds déjà connus mais aussi des archives personnelles de la famille Brendel). L’homme au parapluie semble bien conserver intacte l’intensité d’une sensibilité qui s’est toujours préservée des contingences extérieures : un artiste qui nous a régalé par cette capacité à s’immerger dans chaque oeuvre qu’il a jouée, surtout Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert. Coffret exceptionnel, incontournable. Donc CLIC de classiquenews de janvier 2016. CD, coffret. ALFRED BRENDEL, the complete Philips recordings (478 8827 edition limitée) 114 cd + 1 Beaux-livre (richement illustré de photographies 114 cd Decca). tracklisting : BACH · HAYDN · MOZART CD1: Bach, J.S.: Italian Concerto; Chromatic Fantasia & Fugue CD2: Haydn: Piano Sonatas Nos. 20 & 49 CD3: Haydn: Piano Sonatas Nos. 32, 34 & 42; Fantasia in C CD4: Haydn: Piano Sonatas Nos. 48, 50 & 51 CD5: Haydn: Piano Sonatas Nos. 37, 40 & 52; Andante con variazioni CD6: Mozart: Piano Sonatas Nos. 8, 13 & 14 CD7: Mozart: Piano Sonata No.11; Adagio in B Minor; Duport Variations K.573 CD8: Mozart: Piano Sonatas Nos. 3, 4 & 18 CD9: Mozart: Piano Sonatas Nos. 8, 9 & 15 CD10: Mozart: Piano Sonatas Nos. 10, 11 & 17 CD11: Mozart: Piano Sonatas Nos. 12, 13 & 14 CD12: Mozart: Piano Sonatas Nos. 4 & 15 CD13: Mozart: Piano Concertos Nos. 5, 6 & 10 CD14: Mozart: Piano Concertos Nos. 7, 8 & 11 CD15: Mozart: Piano Concertos Nos. 9 & 12; Rondo, K.386 CD16: Mozart: Piano Concertos Nos. 13 & 17; Concert Rondo, K.382 CD17: Mozart: Piano Concertos Nos. 14, 15 & 16 CD18: Mozart: Piano Concertos Nos. 18 & 19 CD19: Mozart: Piano Concertos Nos. 20 & 21 CD20: Mozart: Piano Concertos Nos. 22 & 23 CD21: Mozart: Piano Concertos Nos. 24 & 25 CD22: Mozart: Piano Concertos Nos. 26 & 27 Academy of St. Martin in the Fields, Sir Neville Marriner CD23: Mozart: Piano Concertos Nos.20 & 24 CD24: Mozart: Piano Concertos Nos. 22 & 27 CD25: Mozart: Piano Concertos Nos. 9 & 25 CD26: Mozart: Piano Concertos Nos. 12 & 17 Scottish Chamber Orchestra, Sir Charles Mackerras CD27: Mozart: Piano Quartet in E flat Major & Piano Concerto No.12 (arr. for piano & string quartet) with Alban Berg Quartet CD28: Mozart: Ch’io mi scordi di te - Jessye Norman, Sylvia McNair, Academy of St. Martin-in-the-Fields under Sir Neville Marriner BEETHOVEN CD29: Beethoven: Piano Sonatas Nos.1, 2 & 3 [Analogue cycle] CD30: Beethoven: Piano Sonatas Nos.4, 15 & 20 CD31: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 5, 6 & 7 CD32: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 8, 9, 10 & 11 CD33: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 12, 13, 14 & 19 CD34: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 16, 17 & 18 CD35: Beethoven: Piano Spnatas Nos. 21, 22 & 23 CD36: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 25, 24, 27 & 23 CD37: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 29 & 26 CD38: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 30, 31 & 32 CD39: Beethoven: Pano Sonatas Nos. 1, 2 & 4 [digital cycle] CD40: Beethoven: Piano Sonatas Nos.3, 5, 6 & 8 CD41: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 7, 9, 10 & 11 CD42: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 12, 13, 14 & 15 CD43: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 16, 17, 18 & 19 CD44: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 20, 21, 22 & 23 CD45: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 24, 25, 26, 27 & 28 CD46: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 29 & 30 CD47: Beethoven: Piano Sonatas Nos. 31 & 32 CD48: Beethoven: Eroica Variations; Bagatelles Op.126, 6 Ecossaises WoO 83, 6 Piano Variations in F Op.34, etc. CD49: Beethoven: Bagatelles Op.33, 119 & 126 CD50: Beethoven: Diabelli Variations (1988) CD51: Beethoven: Piano Concertos Nos. 1 & 2 CD52: Beethoven: Piano Concertos Nos. 3 & 4 CD53: Beethoven: Piano Concerto No.5 – Emperor”; Fantasia, Op.80 - London Philharmonic Orchestra, Bernard Haitink CD54: Beethoven: Piano Concertos Nos. 1 & 4 CD55: Beethoven: Piano Concertos Nos. 2 & 3 CD56: Beethoven: Piano Concerto No.5 – “Emperor” Wiener Philharmoniker, Sir Simon Rattle SCHUBERT · SCHUMANN · LISZT · BRAHMS CD57: Schubert: Piano Sonatas Nos. 4, 9 & 13 (analogue) CD58: Schubert: Piano Sonatas Nos. 14 & 16; Piano Sonata in C, D.840 (analogue) CD59: Schubert: Piano Sonatas Nos. 17 & 18 (analogue) CD60: Schubert: Piano Sonatas Nos. 19 & 20 (analogue) CD61: Schubert: Piano Sonata No.21; 3 Klavierstüke, D.946 (analogue) CD62: Schubert: 4 Impromptus, D.899; 4 Impromptus, D.935 (analogue) CD63: Schubert: Wanderer Fantasy; 6 Moments Musicaux, D.780 (analogue) CD64: Schubert: Piano Sonatas Nos. 17 & 14 (digital) CD65: Schubert: Piano Sonata No.20 in A Major, D.959 (digital) CD66: Schubert: Piano Sonata No.19; 6 Moments Musicaux (digital) CD67: Schubert: Piano Sonata No.16; Klavierstücke, D.946 (digital) CD68: Schubert: Four Impromptus, D.90; Four Impromptus, D.935 (digital) CD69: Schubert: Piano Sonata No.18; Piano Sonata in C, D.840 (digital) CD70: Schubert: Piano Sonata No.21; Wanderer Fantasy (digital) CD71: Weber: Konzertstück in F Minor; Piano Sonata No.2 CD72: Schumann: Piano Concerto; Fantasie London Symphony Orchestra, Claudio Abbado CD73: Schumann: Piano Concerto, Fantasie Philharmonia Orchestra, Kurt Sanderling CD74: Schumann: Kreisleriana; Kinderszenen CD75: Schumann: Symphonic Studies; Mussorgsky: Pictures at an Exhibition.. CD76: Liszt: Piano Concertos Nos. 1 & 2 + Totentanz, etc. CD77-78: Liszt: Sonata; Années:Italie CD79: Liszt: Années de pélerinage – Suisse CD80: Liszt: Années de pèlerinage CD81: Liszt: Harmonies poétiques et religieuses CD82: Brahms: Piano Concerto No.1 in D Minor Royal Concertgebouw Orchestra, Hans Schmidt-Isserstedt CD83: Brahms: Piano Concerto No.1 in D Minor, Theme and Variations in D minor from String Sextet, Op. 18 Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado CD84: Brahms: Piano Concerto No.2 in B Flat Major Royal Concertgebouw Orchestra, Bernard Haitink CD85: Brahms: Piano Concerto No.2 in B Flat Major Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado CD86: Schoenberg: Piano Concerto; Busoni: Toccata; Berg: Piano Sonata, Op.1; Schoenberg: Piano Concerto* - Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Rafael Kubelik - *SWF Sinfonie Orchester Baden-Baden, Michael Gielen CHAMBER MUSIC & LIVE RECORDINGS CD87: Mozart Quintet in E-flat major K452 & Beethoven Quintet in E-flat major, Op.16 with Heinz Holliger, Eduard Brunner, Hermann Baumann, Klaus Thunemann CD88-89: Beethoven: Complete Works for Piano & Cello | with Adrian Brendel (violoncelle) CD90: Schubert: Trout Quintet | with Cleveland Quartet CD91: Schubert: Trout quintet & Mozart: Piano Quartet In G Minor – Thomas Zehetmair, Tabea Zimmermann, Richard Duven, Peter Riegelbauer CD92: Schumann: Works for Oboe and Piano | with Heinz Holliger CD93: Schubert: Lieder | with Dietrich Fischer-Dieskau CD94: Schubert: Schwanengesang | with Dietrich Fischer-Dieskau CD95: Beethoven: An die ferne Geliebte & Schubert: Schwanengesang | with Matthias Goerne CD96 Schubert: Winterreise | with Dietrich Fischer-Dieskau CD97 Schubert: Winterreise | with Matthias Goerne CD98: Schumann: Dichterliebe (Waechter) | with Eberhard Wachter CD99: Schumann: Dichterliebe & Liederkreis | With Dietrich Fischer-Dieskau CD100: Beethoven: Diabelli Variations (1976 Live) CD101: Beethoven: Diabelli Variations (2001 Live) CD102: Beethoven: Piano Sonatas opp.106 & 78 CD103: Bach, Haydn & Beethoven Recital CD104-105: Schubert: Piano Sonata No. 18; Piano Sonata no. 9; Piano Sonata No. 20; Piano Sonata No. 21 (Live) CD106: Live in Salzburg: Haydn: Variations in F Minor; Piano Sonata in C H.XVI no. 50, Schubert: Piano Sonata No. 14 in A Minor; Piano Sonata in C, D.840, Wagner/Liszt: Isoldes Liebstod (piano transcription) CD107: Chopin Andante Spianato and Grand Polonaise in E flat op.22/ Mendelssohn: Variations sérieuses op.54 / Busoni: Seven Elegies / Beethoven: Piano Sonata No.28 op.101 [BBC] CD108-110: Beethoven Piano Concertos Nos. 1-5 Chicago Symphony Orchestra, James Levine CD111: Birthday Tribute Disc 1: Brahms: Piano Concerto no. 1,Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Colin Davis CD112: Birthday Tribute Disc 2: Mozart: Piano Concerto No. 25 K.503*;Beethoven: Piano Sonata No. 31; Schubert: Impromptu No. 1 in F Minor (from 4 Impromputs Op. 142) *SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, Hans Zender CD113-114: Farewell Concerts: Mozart: Piano Concerto no. 9*; Haydn: Variations in F Minor; Mozart: Piano Sonata no. 15; Beethoven: Piano Sonata no. 13; Schubert: Piano Sonata no. 21; Beethoven: 4. Andante (from 7 Bagatelles op. 33); Schubert: No. 3 in G Flat Major (from 4 Impromptus op. 90); Bach: Nun komm, der Heiden Heiland BWV 659 *Wiener Philharmoniker, Sir Charles Mackerras



Classiquenews.com - Articles

30 novembre

CD, coffret événement. “111, The collector’s edition 1 et 2″ (111 cd). Deutsche Grammophon

CD, coffret événement, compte rendu critique. The collector’s edition 1 et 2 (Deutsche Grammophon). Pour Noël 2015, Deutsche Grammophon publie une somme incontournable, en rééditant le fleuron de ses archives, célébrant 111 personnalités parmi les interprètes qui ont fait son catalogue depuis les origines : le livret du cycle 1 (rouge) présente l’historique d el saga DG depuis 1899 jusqu’en 2009 (11ème décennie de politique artistique et de réalisation discographique). Le méga coffret des 111 ans de Deutsche Grammophon est de fait une boîte miraculeuse. En 2009, Deutsche Grammophon célébrait son 111 ème anniversaire en publiant une première Edition Collector (“111, The Collector’s edition 1″ en rouge) en 55 cd, suivie en 2010 d’un deuxième volume (“111, The Collector’s edition 2″ en jaune) comptant 56 cd. Le clin d’œil n’a pas échappé au mélomane averti : le nombre de disques des deux coffrets réunis s’élève à… 111. Il fallait donc pour achever l’édition les réunir en un seul. Depuis leur publication de 2009 et 2010, les 2 éditions limitées sont épuisées … mais Deutsche Grammophon réédite pour NOEL 2015, les deux cycles en un seul coffret (événement). Le coffret 2015, The Collector’s Editions en 111 cd, compose ainsi un best of de tout le très riche catalogue de la prestigieuse marque jaune, soit une discothèque à part entière, l’anthologie des grands artistes de Deutsche Grammophon, présentés ainsi alphabétiquement : chefs, chanteurs, solistes (pianistes, violonistes, guitaristes…), – de Claudio Abbado et Martha Argerich à Yuja Wang et Krystian Zimerman –, à travers un répertoire particulièrement élargi, faisant fi des époques et des formes musicales (musique sacrée, symphonies, concertos, musique de chambre, récital lyrique, opéras, oratorios… – de Monteverdi à Pärt. Grands classiques, albums cultes, bestsellers… c’est une célébration de l’art de la musique et du génie de l’interprétation musicale – provenant de la maison de disques berlinoise qui a rendu tout cela possible. Réparties en quatre mini boîtiers intérieurs (jaunes et rouges selon l’édition concernée) les 111 disques, édités avec leur visuels de couverture d’origine sont accompagnés de deux importants livrets de 140 pages chacun (jaune et rouge) où figurent tracklistings, articles de présentation, photos d’archives. Un véritable trésor pour le discophile, amateur et connaisseur soucieux de (re)découvrir des joyaux oubliés ; pour les curieux néophytes désireux de se constituer une première discothèque ouverte et incluant les champions de toutes les esthétiques et de tous les répertoires (par exemple au chapitre baroque figurent les acteurs majeurs qui ont participé à la formidable épopée de l’interprétation historiquement informée : Goebel, Gardiner, Pinnock, Minkowski (et son formidable album Rameau symphonique par exemple…), McCreesh (dont une excellent Grande Messe de Mozart avec ses Gabrieli Consort & Players (2005). Les lyricophiles seront tout autant comblés, redécouvrant les indémodables : Carmen par Berganza et Abbado ; Cotrubas et Kleiber dans La Traviata…, le duo Villazon et Netrebko, les mezzos Kozena et Von Otter, sans omettre les barytons Terfel ou Quasthoff, ni la version opératique de West Side Story par Bernstein lui-même (1985)… Florilège Deutsche Grammophon en 111 cd Parmi les perles de ce corpus incontournable : Argerich et Abbado pour le Concerto pour piano de Ravel ; Boulez, cristallin, précis pour Petrouchka et le Sacre de Stravinsky ; Barenboim dans la Sonate Clair de Lune de Beethoven ; … et ainsi jusqu’à Krystian Zimerman (incroyable funambule inspiré dans les Concertos pour piano 1 et 2 de Liszt (avec Ozawa). Les anciens indémodables d’une sensibilité inouïe, souvent servis par une prise de son d’un relief saisissant malgré la date de réalisation, sont aussi bien présents, porteurs d’une éthique inspiratrice pour public et nouvelles générations de musiciens ; citons entre autres ceux qui nous touchent infiniment tels : un brahmsien oublié éblouissant, Victor De Sabata (n°4 avec le Berliner, 1939) ; L’immense Ferenc Fricsay, élégantissime, incandescent dans un programme réunissant les valses des Stauss, Johann I et II (1961, Orchestre symphonique de la Radio de Berlin) ; la 5ème de Beethoven par Carlos Kleiber (Wiener Philharmonic, 1975) ; superbe et si ciselée Symphonie n°6 “Pathétique” de Tchaikovsky par Jewgenij Mrawinski (Philharmonique de Leningrad, 1961) ; le violon solaire, diamantin aux phrasés étoilés de David Oistrakh (Concerto pour violon de Tchaikovsky (Staatskapelle de Dresde, Franz Konwitschny, 1954)… et notre diva éternellement angélique, la divine coloratoure Rita Streich (récital Mozart, Rossini, Verdi, 1954-1958). Parmi la nouvelle génération de pianistes (aux côtés de lang Lang, Hélène Grimaud, et des aînés légendaires Gilels, Benedetti-Michelangeli, Horowitz, Richter, Pollini… : Alice Sara Ott (Etudes d’exécution transcendante de Liszt), Yuja wang (Chopin, Liszt, Ligeti), et bien sûr la fièvre rythmique du latino Gustavo Dudamel (Album Fiesta, coloré, nostalgique, impétueux)… Eclectique, et aussi pointue, la sélection opérée ainsi par Deutsche Grammophon offre une somptueuse entrée dans le classique par des interprètes inoubliables, quelles que soient les époques, les styles. A chaque interprète, une leçon de sincérité et de vérité. CD, coffret événement. “111, The collector’s edition 1 et 2″ (56cd et 55cd = 111 cd). Deutsche Grammophon. CLIC de CLASSIQUENEWS de décembre 2015.

Resmusica.com

22 septembre

Leonard Slatkin et Nicholas Angelich à l’Auditorium de Lyon

Sous la baguette de Leonard Slatkin , l’Orchestre National de Lyon était à l’affiche de l’Auditorium de Lyon avec le pianiste Nicholas Angelich remplaçant de Hélène Grimaud, souffrante, dans le répertoire brahmsien, un univers vers lequel ses affinités le ramènent constamment. La première partie fut inversée et débute ainsi par le Cycle des gris de Bruno Mantovani , une commande du Fonds d’Action de la Sacem dans laquelle il s’est attaché à écrire « une pièce cyclique en essayant d’élaborer un discours linéaire, donnant un sentiment de perpétuelle transition ». Mise à part une intervention remarquée des timbales et des violons nerveux, la texture hermétique de cette pièce ne parvient pas à nous toucher. Les Variations Enigma d’Elgar sont d’un tout autre registre. Le thème principal est ici décliné en quatorze variations qui représentent chacune une personne proche du compositeur. Slatkin mène ses troupes avec verve. Les différents pupitres déploient un tapis de dynamiques franches, de sentiments renouvelés où se mêlent liesse solennelle et mélancolie. Les variations les plus réussies sont les plus délicates, dont les IXe (Nimrod) et XIIIe (***), et permettent d’apprécier une belle expressivité côté cordes. Malheureusement, l’acoustique de la salle montre une défaillance dès que le volume dépasse le double forte faussant véritablement les plans sonores. Cette impression se confirmera après la pause dans le Concerto n°2 de Brahms. La projection du son avantage l’orchestre. Ainsi le piano semble plus en retrait dès les premiers traits du 1er mouvement pourtant joués piano. La prestation globalement convaincante de l’orchestre et du pianiste américain parviendra toutefois à nous faire oublier ce piège de l’acoustique. Homogène, la phalange lyonnaise se fond avec bonheur dans chaque tableau harmonique sans perdre de vue sa vision vibrante et contrastée du propos. Le Brahms de Nicholas Angelich semble ne pas avoir d’âge. Son rapport au temps semble élastique et il nous fait pénétrer au cœur- même de ses méditations introspectives notamment dans les arches détaillées de l’Allegro non troppo ou les passages lyriques du Scherzo. On retrouve l’urgence de jeu nécessaire mais aussi des touches poétiques de texture intimiste. Le seul bémol reste le tempo allant de l’Andante, par la suite ralenti par le pianiste, qui ne permet pas d’apprécier la beauté plastique de ces premières mesures, ni d’entendre de transition claire avec l’entrée du piano. Ceci ne ternit cependant pas le magnifique solo du violoncelliste, omniprésent tout au long du mouvement. Ovationné par un public lyonnais visiblement séduit, Nicholas Angelich revient offrir un bis avec la pénétrante Mazurka en fa mineur de Chopin, étonnante de fraîcheur digitale. Crédit photograhique: © Stu Rosner

Musique classique et opéra par Classissima



[+] Toute l'actualité (Hélène Grimaud)
9 févr.
Le blog d'Olivier...
7 févr.
Carnets sur sol
8 janv.
Classiquenews.com...
2 déc.
Classiquenews.com...
30 nov.
Classiquenews.com...
9 nov.
En kiosque (via S...
22 sept.
Resmusica.com
15 sept.
La lettre du musi...
22 juil.
Carnets sur sol
24 mai
Carnets sur sol
17 mai
Resmusica.com
2 mai
La musique classique
26 mars
Le blog d'Olivier...
21 févr.
Le blog d'Olivier...
16 janv.
Les blogs Qobuz
15 janv.
La lettre du musi...
30 déc.
Carnets sur sol
17 déc.
Resmusica.com
29 nov.
Resmusica.com
19 nov.
Classiquenews.com...

Hélène Grimaud
Anglais (US) Anglais (UK) Espagnol Allemand Italien




Grimaud sur le net...

Helene.Grimaud - Envoye.Special.

 Reportage [FR]

 

Helene.Grimaud - Envoye.Special.



Hélène Grimaud »

Grands interprètes

Piano Resonances Bach Rachmaninoff Chopin Beethoven Brahms Schumann Loups

Depuis Janvier 2009, Classissima facilite l'accès à la musique classique et étend son audience.
Avec des services innovants, Classissima accompagne débutants et mélomanes dans leur experience du web.


Grands chefs d'orchestre, Grands interprètes, Grands artistes lyriques
 
Grands compositeurs de musique classique
Bach
Beethoven
Brahms
Debussy
Dvorak
Handel
Mendelsohn
Mozart
Ravel
Schubert
Tchaïkovsky
Verdi
Vivaldi
Wagner
[...]


Explorer 10 siècles de musique classique ...